Article paru dans l’Express du 20 avril 2021

ENQUETE. “Focalisation identitaire” : à la FCPE, les universalistes se rebiffent
Pour certains de ses représentants, l’association de parents d’élèves s’éloigne de ses valeurs laïques et sociales.

La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), qui, lors de sa création en 1947, s’était engagée à “propager l’idéal laïque” et à “resserrer les liens indispensables entre les parents et les enseignants” tournerait-elle le dos à son histoire ? Certains de ses adhérents, à l’initiative de l'”appel du 2 avril”, s’en inquiètent. Cette tribune dénonce une “focalisation” de l’association sur les questions identitaires. Un tournant qui interpelle les auteurs de ce texte, dans un contexte où “l’offensive de l’islam politique et les remises en cause de la laïcité par les intégrismes religieux conduisent chaque jour les enseignants à perdre du terrain”. L’appel a recueilli plus de 2 300 signatures à ce jour.  

La démarche vise, en creux, certaines prises de position des membres du bureau national, en particulier celles de Rodrigo Arenas, le coprésident de la FCPE. Dans un communiqué interne, ces derniers se disent surpris “de constater que des membres du parti socialiste, du Grand Orient de France, ou encore d’associations d’utilité publique, et se revendiquant comme tels, affichaient clairement leur tentative d’entrisme à la FCPE”. Ils ne souhaitent pas répondre à ce qu’ils considèrent comme une “polémique stérile”. Et ferment la porte au débat. “C’est dommage, car le but de notre démarche était d’avoir enfin des réponses à nos questions !” s’exclame Xavier Schneider, président du conseil départemental FCPE du Bas-Rhin.  

Lire la suite